Votre premier cours de PHP : notions

ns

I. Introduction au PHP

Je vais essayer de vous expliquer comment fonctionne le language de programmation web PHP, au travers de ce premier tutoriel concernant le language. J’en ferai d’autres plus tard, en espérant que certains se sentent d’attaque pour les suivre, histoire que je ne tape pas des textes à 4h du matin pour les murs 😉

A noter qu’il est plus simple de commencer à apprendre le php avec quelques notions du language HTML, puisque ces deux languages sont souvent utilisés ensemble. Pour acquérir ces bases en HTML, rien de tel que d’installer un éditeur html digne de ce nom (dreamweaver, golive, etc.), de commencer à dessiner les éléments d’une page web avec leurs assistants, et de regarder le code html qui se forme en parrallèle. (souvent, vous aurez une fenêtre code et une fenêtre design qui vous permettront de faire la correspondance)

php apache

II. Explications

Étape 1 : Historique et définitions

Tout d’abord, l’étape un peu barbante, que vous allez peut-être passer, mais qui peut être intéressant pour mieux comprendre la suite et pour vos connaissances générales.

Que signifie le sigle PHP ? php est un language de programmation orienté web qui signifiait Personal Home Page Tools à l’origine, mais il est devenu PHP: Hypertext Preprocessor.

Ce language est un language de scripting qui est exécuter du côté serveur, ce qui a son importance. Ca implique notamment que les codes sources des sites Internet développés en php ne sont pas visibles, le serveur interprête le code et renvoie du code html au client.
Pour qu’un fichier soit interprêté comme un script php, son nom doit se terminer par l’extension .php, et il doit y avoir des balises php de début et de fin de script à l’intérieur de ce fichier. Ces balises sont le plus souvent (début et fin respectivement) :

<?php
?>

Le language php a le grand avantage d’être libre, ainsi un nombre colossal de scripts circulent sur le net, permettant aux débutants d’être aidés et aux confirmés de gagner du temps, pourquoi pas.
Les scripts php peuvent être exécutés sur les serveurs web apache, par exemple. La plupart des hébergeurs de sites disposent de serveurs apache de nos jours, mais vous pouvez également en installer un chez vous sans problème, que ce soit sur Linux ou sur Windows, pour faire vos tests notamment. Dans la suite de ce tutoriel, je supposerai que vous avez ce genre de serveur pour héberger des pages php (chez vous ou non).

Étape 2 : Hello world

Pour ne pas changer les bonnes habitudes de programmation, on va commencé par un hello world, qui sera votre premier script. (cela consiste à écrire “hello world” à l’ecran pour ceux qui ne connaissent pas)

Pour cela, créez un fichier nommé helloworld.php, par exemple, et tapez le texte suivant dedans (avec un simple editeur texte style notepad ou editeur html) :

<?php echo "hello world"; ?>

Sauvegardez le fichier, envoyez le à la racine de votre serveur web et exécuter le dans votre navigateur, vous devriez voir apparait le texte “hello world” à l’écran.

Le script, on ne peut plus basique, se décompose comme cela :
php -> balise de début d’un script php (obligatoire)
echo-> instruction php très souvent utilisée, qui sert à écrire du texte dans la fenêtre de sortie, le navigateur web qui exécutera ce script en l’occurence.
?> -> balise de fin d’un script php (obligatoire)

NB : à noter que “hello world” entre guillemets désigne le texte que l’instruction echo doit afficher, et que les instructions php se terminent toujours par un point virgule.

En PHP, on peut introduire des commentaires dans notre code (ce qui est fortement conseillé pour pouvoir relire votre code d’ailleurs), en procédant des manières suivantes :

// tout ce qui suit ces double slashes est du commentaire qui ne sera pas interprété par le serveur
/* tout ce qui est entre ces caractères est du commentaire qui ne sera pas interprété par le serveur */

On peut également introduire du code php dans du code html, et oui ! Sur le script hello world précédent, j’aurais donc pu rajouter un titre à ma page (par exemple) en écrivant :

<html>
  <head>
    <title>Titre de ma page</title>
  </head>
  <body>
    <?php
      echo "hello world";
    ?>
  </body>
</html>

Dans ce cas-là de php inclut dans du html, le fichier est à nommer avec une extension .php toujours.

Étape 3 : les variables

Les variables en php, comme dans tout language de programmation, sont des objets qui peuvent contenir des données. Ces données peuvent être modifiées à volonté durant l’exécution d’un script. Elles sont indispensables à la programmation !

En php les variables peut être nommées avec des lettres, des chiffres, et le caractère _, mais ce nom ne peut pas commencer par un chiffre. Ces noms sont sensibles à la casse et on leur met TOUJOURS (enfin en php) le signe dollar $ devant. Exemple : $nom_variable est une variable valide, mais $89variable n’est pas valide comme nom.

Le php présente un autre avantage avec les variables : il n’y a pas besoin de les définir ni de les typer. Vous pouvez directement écrire :

<?php
$pi = 3.14; // php saura alors que $pi est un réel à virgule
$pi_arrondi = 3; // php saura que $pi_arrondi est un entier
$sigle_html = "hypertext markup language"; // ici il s'agit d'une chaine de caractere
?>

Voici un exemple de script php, effectuant des calculs avec des variables, et qui devrait être assez simple à comprendre :

<?php
$largeur_rectangle = 5;
$longueur_rectangle = 10;
$surface_rectangle = 5 * 10;
echo "La surface du rectangle est égale à : $surface_rectangle";
?>

Enfin, il y a des variables un particulière car elles peuvent garder plusieurs données : ce sont les tableaux.
Ainsi, pour illustrer les tableaux, si j’ai besoin d’une variable contenant tous les jours de la semaine pour travailler avec ces jours plus tard dans le script, je peux définir un tableau comme ceci :

<?php
$jours_semaine[0] = "lundi";  
$jours_semaine[1] = "mardi"; 
$jours_semaine[2] = "mercredi"; 
$jours_semaine[3] = "jeudi"; 
$jours_semaine[4] = "vendredi"; 
$jours_semaine[5] = "samedi"; 
$jours_semaine[6] = "dimanche"; 
?>

Je peux aussi écrire (ce qui reviendra à la même chose) :

<?php
$jours_semaine = array("lundi", "mardi", "mercredi", "jeudi", "vendredi", "samedi", "dimanche");
?>

On peut se demander à première vue, à quoi peuvent servir ces variables tableaux, mais pas d’inquiétudes, vous le saurez assez vite en maniant le php en pratique.

III. Conclusion du tutorial

Voila, j’ai essayé de vous faire passer quelques notions du language php dans ce tutoriel, mais aussi de vous expliquer comment il fonctionnait, en espérant que vous en aurez tirer quelque chose d’intéressant pour vous.

Dans le tutoriel suivant, nous verrons principalement comment fonctionnent les boucles en php, qui vont vous permettre de faire des vérifications, des conditions, des opérations récursives, entre autres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*