Configurer un nom de domaine chez Gandi

I. Introduction à la configuration d’un nom de domaine

Dans cette deuxième partie sur l’enregistrement et la configuration de noms de domaine chez le registrar Gandi, nous allons voir comment gérer, paramétrer vos noms de domaine, en s’attardant un peu plus sur la configuration DNS qui est important pour le bon fonctionnement de votre domaine.

II. Explications

1. Le tableau de bord

Une fois que vous avez acheté un ou plusieurs domaines chez Gandi, ce domaine sera visible dans vos “commandes en cours” :

tutorial nom de domaine Gandi image 1

Puis quand le domaine sera vraiment créé et opérationnel, il sera disponible dans votre “Tableau de bord”. Le temps pour cette création varie suivant les extensions de nom de domaine. Par exemple, la création d’sun domaine .com sera quasiment instantanée, alors que celle d’un domaine .fr pourra prendre 48h voire plus à cause des vérifications d’un organisme intermédiaire (l’afnic en l’occurence).

Nous allons maintenant voir l’interface du tableau de bord :

tutorial nom de domaine Gandi image 2

Voici comment se décompose cette interface assez pratique :

1. La cadre 1 permet de filtrer vos noms de domaine, ce qui est pratique lorsque vous en gérez beaucoup. Par exemple, si je tape “6ma”, je n’aurai que les noms de domaine qui contienne ce mot qui apparaîtront à l’écran. Vous pouvez également faire une recherche avancée et exporter la liste de vos noms de domaine en fichier CSV.
2. La première colonne (notée 2) du tableau de bord contient la liste de vos noms de domaine et quelques petits bonus comme l’icône d’administration du blog (nouveau service de Gandi) que vous voyez à côté du premier domaine de la liste ci-dessus.
3. Cette colonne permet de verouiller ou déverouiller un nom de domaine (protection ou nom contre le transfert).
4. La colonne des droits se décompose en trois permissions : A comme Administratif, T comme Technique et F comme Facturation. Cela signifie qu’un domaine peut être géré par trois entités différentes. Par exemple, votre hébergeur peut gérer la technique et vous gérez l’administratif et la facturation, la permission “T” apparaîtra alors en gris plus clair comme la plupart des domaines de l’image ci-dessus.
5. La colonne “Expiration” contient les dates d’expiration de vos noms de domaine, date avant laquelle il faudra penser à le renouveler car l’achat d’un domaine se fait uniquement sur une période définie (de 1 à 10 ans). Lorsque l’expiration est proche, gandi vous alerte par email et la date d’expiration se met en évidence (couleur + gras) par rapport aux autres.
6. La colonne “Statut” permet de voir comment vous utilisez vos domaines, comment ils sont configurés : redirection, DNS externe d’un hébergeur, DNS perso, etc… Mais nous tout cela dans la suite du tutoriel.
7. Enfin, vous avez des cases à cocher, dont l’utilité est de pouvoir sélectionner plusieurs domaines en même temps pour pouvoir appliquer des modifications en masse via la liste déroulante que vous avez en bas de la page :

tutorial nom de domaine Gandi image 3

2. Configuration d’un domaine

Lorsque vous cliquez sur un nom de domaine de votre tableau de bord, vous obtenez une page que l’on pourrait appeler le panneau de configuration du domaine en question, car de là vous allez pouvoir configurer entièrement votre nom de domaine :

tutorial nom de domaine Gandi image 4

1. Le premier cadre permet de faire des opérations générales sur le domaine. Attention toutefois à ce que vous faites dans cette partie, puisque l’on peut notamment le détruire, le céder à quelqu’un d’autre, le protéger contre les transferts.
2. Dans le cadre 2, vous pouvez modifier les contacts administratif, technique et de facturation de votre domaine pour déléguer des tâches à une personne qui a un autre compte chez gandi de façon à ce qu’il gére administrativement le domaine, la technique (paramétrage) ou recoive directement les factures.
3. La configuration des DNS sur un domaine est essentielle pour le bon fonctionnement de celui-ci. Nous le verrons en détail dans le chapitre suivant de ce guide.
4. Dans cette partie, vous pouvez configurer des redirections. Que veut dire redirection ? Et bien par exemple sur cette exemple nous pourrions configurer le domaine 6ma.fr sur l’adresse de redirection http://www.google.fr. L’utilisateur tapant une des deux adresses arriverait donc sur le même site. De la même façon, gandi vous permet de mettre en place des redirections email (pratique pour rediriger toutes vos adresses sur une seule boite email par exemple).
5. La partie blog est une nouveauté et permet de mettre en place un blog hébergé par gandi sans frais supplémentaire avec votre nom de domaine.

3. Configuration des DNS sur un domaine

Nous allons nous focaliser sur le cadre 3 de l’image précédente, à savoir la configuration des DNS sur un domaine.
Les DNS (domaine name server) sont les serveurs de nom du domaine, c’est-à-dire les serveurs qui vont permettre d’associer un nom de domaine avec une adresse ip (adresse ip de votre serveur web par exemple). Nous avons la possibilité d’en mettre plusieurs pour ne pas être bloqué si la demande sur le premier serveur échoue : on parle alors de DNS primaire, secondaire, DNS3, DNS4 etc.

Dans la zône “Technique”, cliquez sur “Modifier” pour modifier les DNS. Vous aurez l’interface permettant de changer les DNS de votre domaine (nom et adresse ip correspondante). En général ces DNS vous sont fournis par votre hébergeur.

tutorial nom de domaine Gandi image 5

Par contre, si vous utilisez le service de redirection de gandi, il va falloir laisser les DNS par défaut à savoir full1.gandi.net et full2.gandi.net, ce qui paraît logique. En effet vos nouveaux DNS vont renvoyer une requête sur le domaine 6ma.fr vers une ip lambda sans passer par gandi, alors que votre redirection web serait configurée sur gandi, il n’y aurait donc pas de redirection.

Si vous n’êtes pas hébergé par Gandi, et que vous n’utilisez pas les redirections Gandi, il vous inscrire les serveurs DNS fournis par votre hébergeur.

Dans la grande majorité des cas, la configuration s’arrête là. Je ne détaille pas la deuxième option “Gérer les zones” qui est réservée aux utilisateurs experts, donc les personnes concernées sauront ce qu’elles font.
Pour finir, vous avez une option “Enregistrer un NS au registre” qui est seulement utile pour créer votre propre serveur DNS, et donc à réserver le plus souvent aux hébergeurs. Vous n’avez pas besoin de faire de modification à cet endroit pour l’utilisation d’un nom de domaine classique.

tutorial nom de domaine Gandi image 6

Par exemple, je peux créer ns1.6ma.fr et le faire pointer sur l’adresse IP de mon serveur DNS.

III. Conclusion du tutorial

Après le tutoriel précédent sur l’enregistrement et l’achat d’un nom de domaine, nous venons de faire le tour de l’utilisation que l’on peut faire d’un nom de domaine, même s’il y en a encore bien d’autres. Merci d’avoir pris le temps de lire ce tutoriel jusqu’au bout, en espérant que vous ayiez appris des choses…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*